Dans le métro, j'aime bien regarder (scruter, même), les distributeurs de confiseries et de boissons. La plupart indiquent aussi (ou distribuent) l'heure. Je suppose que ça peut être utile pour les études de marché : à quelle heure les gens achètent-ils telle marchandise, etc. Il doit y avoir des boîtes noires de distributeurs.

Rien de plus fascinant que de regarder le temps passer. Je me souviens d'un livre dans lequel l'héroïne regardait les "secondes toutes neuves"  naître et mourir à la fois (dans Les Thibault, de Roger Martin du Gard, tome 1 ou 2, de mémoire ; il s'agissait de Jenny).

P1080382