A Berlin, des plaques de cuivre carrées scellées dans les trottoirs en souvenir des Juifs qui habitaient ici autrefois avant d'être déportés, pour qu'un jour les enfants sachent qui ils étaient.

Photo0347

On en trouve un peu partout sous ses pas, plus nombreuses dans certains quartiers.

Au Musée juif de BerlinFeuilles mortes - Shalechet de Menashe Kadishman, une oeuvre qui coupe le souffle, composée de 10.000 plaques de métal symbolisant les visages et les âmes des victimes des violences et des guerres.

Photo0328

 Photo0329

A Paris, métro Bibliothèque François-Mitterrand (ligne 14), des plaques de cuivre rondes qui portent des citations, des morceaux de phrases, et diffusent leur poésie et leur espoir dans la ville grâce aux pieds des passants et aux rails du métro.

 Celles-là, on les cherche, c'est comme un jeu.

 Photo0739

Photo0741

Sans doute, dans d'autres villes, ailleurs, d'autres plaques. En connaissez-vous ?