Voici ce que j'ai vu l'autre jour sur le trottoir, contre le mur du bâtiment dans lequel je travaille :

 

perruque1 solférino  perruque 2 solférino

Perruque, près du métro Solférino à Paris. Mai 2013.

 

Je n'ai pas osé m'approcher de plus près ni toucher la chose, mais il semblait bien s'agir de cheveux humains. Un scalp urbain, ou les débris d'une perruque arrachée ?

Connaissez-vous la légende selon laquelle il faut toujours laisser quelques cheveux sous sa fenêtre le soir, l'été, pour ne pas être ennuyé par les chauves-souris ? Elles prennent les cheveux et s'en vont tourner ailleurs puisqu'en raison de leur calvitie, c'est ce qu'elles recherchent : des cheveux.

Bonne journée à tous !